Accueil du site > Europe > CEWEP > Incinération avec valorisation énergétique des déchets : non à davantage de (...)

Incinération avec valorisation énergétique des déchets : non à davantage de taxes

Le CEWEP (Confederation of European Waste-to-Energy Plants) est d’avis que l’incinération des déchets avec valorisation énergétique ne doit pas être soumise à davantage de taxes pour les raisons suivantes :

  • La valorisation énergétique remplace les combustibles fossiles et produit de l’énergie renouvelable
  • La valorisation énergétique globale (à l’échelle européenne) permet une réduction directe des émissions de gaz à effet de serre
  • La hiérarchie des déchets ne doit pas être remise en cause
  • Ressource d’énergie fatale, le déchet doit être traité

La valorisation énergétique remplace les combustibles fossiles, produit de l’énergie renouvelable et permet une réduction directe des émissions de gaz à effet de serre

Taxer la valorisation énergétique des déchets serait contre-productif eu égard à la politique à faible émission de carbone, à la sécurité de l’approvisionnement en énergie et à l’objectif d’augmentation de la production d’énergie renouvelable.

  • Environ 69 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés subsistent après la prévention, le réemploi et le recyclage en 2008 et sont traités dans les usines européennes de valorisation énergétique. Leur valorisation permet de produire 28 milliards de kWh d’électricité et 69 milliards de kWh de chaleur. L’utilisation de combustibles fossiles peut ainsi être évitée et donc l’émission de CO2 dans l’atmosphère. Le cycle de la valorisation énergétique des déchets
  • En remplaçant les combustibles fossiles, les usines de valorisation énergétique des déchets peuvent fournir chaque année environ 13 millions d’habitants en électricité et 12 millions d’habitants en chauffage en Europe.
  • 50% de l’énergie produite par les usines de valorisation énergétique est considérée comme de la biomasse biodégradable.

La hiérarchie des déchets ne doit pas être remise en cause

La hiérarchie des déchets, définie dans la Directive-cadre Déchets 2008/98/EC, établit que la valorisation des déchets (dont la valorisation énergétique) doit être prioritaire sur leur élimination.

Par ailleurs, taxer directement la valorisation énergétique des déchets ne s’avère pas un outil efficace pour stimuler le taux de recyclage. C’est pourquoi la Suède et la Norvège ont
aboli la taxe sur l’incinération (introduite en 2006) depuis le 1er octobre 2010, des études ayant en effet révélé que la taxe n’avait pas permis d’augmenter le taux de recyclage.

Les pays qui incinèrent le plus sont ceux qui trient et recyclent le plus.

Traitement des déchets municipaux en 2009, UE (13/27)

Graphique du CEWEP, Source : EUROSTAT 2009

Ressource d’énergie fatale, le déchet doit être traité

Les usines de valorisation énergétique traitent les déchets ménagers et assimilés de manière respectueuse de l’environnement, avec de faibles émissions atmosphériques. Il s’agit d’une méthode de traitement propre, qui réduit de 90% le volume des déchets.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.cewep.eu/index.html